Chronique cartographique en territoires figurés et poétiques

Archives pour le mot-clé : S.Élichalt

Lieu-corps

Il y aurait, là-bas, une vague immense et douce qui porterait mon corps en majesté. Elle s’appelle la vague des amants éternels, celle qui porta le corps souffrant de Tristan vers le rivage d’Iseult la Blonde. Elle est orientée vers les jours qui se succèdent entre les roseaux brisés puis vient la lande que je foule à l’aube. Le voyageur lire la suite...