Projet ?

Topologie du surgi et de l’effacé est un hybride qui se veut regard affûté sur le territoire, dans la perspective d’écritures figurées et poétiques.

Issu de l’expérience collective d’ateliers menés à Nîmes par les Ateliers de Traverse et de l’écriture solitaire de Catherine Robert, cette chronique cartographique s’inscrit dans l’héritage littéraire tout en explorant les potentialités numériques.

Topologie du surgi et de l’effacé s’écrit dehors et dedans, tout en minutie et liberté, tantôt dans la solitude tantôt dans la pluralité, au carrefour de l’imaginaire et de la réalité.

Quiconque peut apporter sa contribution (par envoi de textes, images, audios, vidéos inédits) dès lors que sont signifiés un paysage, une expérience singulière et une création originale.