OEdipode rex

À ce propos, je songe à Gide écrivant à Valéry « Et nous sommes si peu nomades, au fond !!! ». Lui, répondait « Il y a entre Gide et moi…quelque chose de l’ordre de la vitabilité, de la faculté de se suivre, de s’adapter instantanément ». Comme le premier, j’ai un pied ici, un pied là. Comme le deuxième, je trouve qu’il n’y a que des lieux de passage.

Excipit de Œdipode rex, Catherine Robert