La femme en ces tableaux

Auguste Renoir par Albert André, Nîmes

Vagues du corps

Repos des ailes

Même trouée dans l’herbe

Même plongée dans la contemplation de l’instant jardin…

Viens, marchons un peu sous nos ombrelles

Le bruit de nos pas

Nos mouvements de robes

Le mouvement des arbres

A la douceur du geste

Arrange les pétales

Sépare les tiges

Calme

Calme dans les mains, dans les bras

Dans les yeux

Le regard simplement posé sur son bouquet

Elle est appuyée

Elle s’est déposée

Immobilité du corps dans l’instant

Elle attend

J’attends

La promenade…

Seule à contrer la force de l’air

La mer longeant la pierre

Lointain grand bleu mouvant

L’instant est calme

Le bruit du mouvement sur la toile

L’attention ensommeillée

Au bout du pinceau, une porcelaine bleue

Dos en avant

Dos appuyé

Corps rebondi et attentif

Émergence de la couleur

Le bout du pinceau

Le bout de son regard

Un autre moment qui passe et ne passera plus

Reste la respiration dans l’espace

La tableau dans la respiration

Marilyne Ferro