Musée Médard

Projet : Savantes Lumières

Ci-dessous, quelques articles de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert

1/ Article ACCIDENT, en Peinture, vol. I (1751), p. 72a
– ACCIDENT, en Peinture. On dit des accidents de lumière, lorsque les nuages interposés entre le soleil & la terre produisent sur la terre des ombres qui l’obscurcissent par espace ; l’effet que produit le soleil sur ces espaces qui en restent éclairés, s’appelle accident de lumière. Ces accidents produisent des effets merveilleux dans un tableau.
– On appelle encore accident de lumière, les rayons qui viennent par une porte, par une lucarne, ou d’un flambeau, lorsque cependant ils ne font pas la lumière principale d’un tableau.

2/ Article PAPILLOTER, vol. XI (1765), p. 877a
– Si l’on est placé sous un vestibule, au bord duquel il y ait un canal d’eau, éclairé de la lumière du soleil ; l’image de la surface éclairée de ce canal, portée au plafond du vestibule, le tapissera d’une infinité de petits ronds de lumière & d’ombre, vacillants & mobiles, comme la surface de l’eau, & fatiguant les yeux ; tel est l’effet d’une peinture qui papillote.