Lumières du nord, lumières du sud

Projet : Lumières

Nous pratiquons une écriture archipélique 1

Nous découvrons l’exposition Portraits d’espaces de Candida Höfer 2 ; choisissons une photographie d’elle ; écrivons une lettre imaginaire au sein de laquelle sont insérées des références à la lumière du nord ou du sud.
Nous poursuivons la correspondance 3 par une écriture collective en faisant « tourner » chaque écrit que nous finalisons lorsque nous récupérons notre lettre initiale.

  1. « La pensée archipélique emprunte l’ambigu, le fragile, le dérivé. Elle consent à la pratique du détour. » Édouard Glissant, Poétique de la relation, 1999
  2. Photographe allemande
  3. Correspondance imprégnée des lettres de René Char et Nicolas de Staël, comme illustration du rendre visible ces singularités et ces correspondances.