Ailleurs

par Catherine Robert

Ailleurs

Ailleurs

par Catherine Robert
Photos : Berlin, novembre 2008, CR
Quand les Lumières ont baissé, leur pertinence amoindrie, un Ailleurs s'est profilé.

 

« Dans une rue, au coeur d’une ville de rêve,
Ce sera comme quand on a déjà vécu :
Un instant à la fois très vague et très aigu…
Ce sera comme quand on rêve et qu’on s’éveille !
Et que l’on se rendort et que l’on rêve encor »

 

Kaléidoscope, Jadis et Naguère, Verlaine, 1885

 


 

Des touches divines
Pierre Alechinsky, Musée PAB, Alès

Les lumières avaient pianoté sur des touches divines: le clair-obscur des ombres délivrées par l’hiver ; l’orientalisme déjoué et rejoué ; les incendies – ses étincelles dont les âmes s’emparent et qu’elles accomplissent en brasier ; le flash de toute écriture dopée ; le solaris camusien ; la radiance estivale des jardins ; l’aura philosophique chez Médard ; la chorégraphie dans l’obscurité et la diffraction d’une poésie sans bord.

previous arrow
next arrow
Slider
Images-souvenirs des ateliers d’écriture 2018 (diaporama)

 

Le gué d’une lumière ? Avec mes petites pattes de mouche sous mescaline, je traverse les chairs et les nerfs disséqués sur des arcs tendus. Sensibles, leurs variations, ce sont des lignes que j’aurais aimé revêtir. De loin tout est silencieux mais si je me pose sur le support, je perçois la gravité du ring déserté, de l’arène où gît le monstre enclos à tout jamais, des bois sans la résonance du brame automnal. À l’orée du temps, être de l’adolescence la langue, quand les larsens éclaboussaient l’espace et que la couleur valait paysage.

Une voix lumineuse
Lux diaries, Cut up, février 2018

Ce fut un Lux intime, une voix chuchotée ou performée, tant de périodiques polyphonies qui ont tramé l’agenda, tracé des mots et livré entre les lignes une présence au monde. Typographiées, dessinées, surlignées, les Lumières ont ajouté leur volume aux Mouvements et aux Paysages – insinuant et insistant, signifiant leitmotiv.


 « De quel creuset extirper l’espace, le temps, Éros et Thanatos ?»

Carnet de bord, novembre 2018

 


Leitmotiv, disais-je, un horizon fluctuant qui se joue des balises en une verticalité et un arrière plan sensitif, émotif, revendiqué.

 

 

C'est une nécessité
Pluie de météores perséides, Mika Wist, Finlande, 2018

Si lassitude il y eut, c’est celle récurrente des fins de cycles et des lueurs projetées sur le lendemain. Conjurer la violence et l’absurdité des réalités géopolitiques mondiales – à moins d’étouffer et se briser – c’est être au-delà de la passion et de son cortège christique, c’est une Nécessité.

 

voeu défilant
sur l’étoile
irruptif en vrac
fulgurances du trait
poétique
numérique

De l’ailleurs et ses déclinaisons
Carnet de bord, novembre 2018

Underground fantasmé sous influence, esthétique de l’au-delà, des origines… la quête, anthologie nomade, exotisme représenté, ubiquité toute, Chania la belle / la mythique / l’hypnotique, virtual reality, ut pictura poesis… Le creuset duquel extirper tout cela ? L’Ailleurs et ses déclinaisons.

Ici, là-bas, ailleurs
Ciel rouennais, 2005

Ici, là-bas, ailleurs poursuivra les recherches qui définissent « Chronique cartographique en territoires figurés et poétiques », toujours le regard écarquillé au présent, entre l’impression et l’écriture. Personnelle et journalière, humble et honnête, pleine de vigueur et de rigueur, ici, là-bas, ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *