Atlas

I l trace des planisphères, des cartes imaginaires et leurs graphismes. Il évoque le départ – un matin à l’aube -, la traversée d’une lumière spatiale sans bornes et sans vacarme. Il dénonce le trafic des réfugiés, depuis la guerre vers nulle paix, de la pauvreté vers le fantasme. CR    

Estampe

Chavirement d’une gravure au mouvement de la lumière, néant rempli d’une cacophonie de traits…Aspersion de lignes, de courbes, d’encres illuminées…enluminées. MF

Orientalisme

Apparu en Europe à la fin du XVIIIe siècle pour désigner un domaine scientifique, le terme « orientalisme » s’est ensuite imposé sur la scène artistique. […] La fascination de l’Occident pour l’Orient n’est assurément pas nouvelle, comme en témoigne l’histoire de Venise : dès les XIIe-XIIIe siècle, la cité maritime entretient des liens privilégiés avec Alexandrie, Le Caire ou Damas, traitant avec les more...