Couleur locale et peinture

Revenir à la source. « Couleur locale, est en peinture celle qui par rapport au lieu qu’elle occupe, et par le secours de quelque autre couleur, représente un objet singulier, comme une carnation, un linge, une étoffe, ou quelqu’autre objet distingué des autres. Elle est appelée locale, parce que le lieu qu’elle occupe l’exige telle, pour donner un plus grand caractère de vérité aux couleurs qui lui sont voisines. La couleur locale est soumise à la vérité et à l’effet des distances ; elle dépend donc d’une vérité tirée de la perspective aérienne. »1

1Encyclopédie, Diderot, 1751