Journal

Quel projet ?

Topologie du surgi et de l’effacé est un hybride qui se veut regard affûté sur le territoire, dans la perspective d’écritures figurées et poétiques. Issu de l’expérience collective d’ateliers menés à Nîmes par les Ateliers de Traverse et de l’écriture solitaire de Catherine Robert, cette chronique cartographique s’inscrit dans l’héritage littéraire tout en explorant les potentialités numériques. Topologie du surgi more...

Flashback

Suite au projet Quand rêvent les arbres…, exploration poétique du quartier Chemin bas d’Avignon, à Nîmes, réalisé en 2016-2017, j’ai souhaité renouveler l’expérience de cartographie narrative, désignée cette fois Topologie du surgi et de l’effacé, avec la triple ambition de rendre compte de mes explorations de paysages ; de relater l’expérience des ateliers d’écriture menés sur le territoire local et more...

Une traversée

En témoigne le parcours imparfait 2018 sous le thème des Lumières, des Correspondances et des Résurgences, comme une eau s’extrait parfois de la roche sans que l’on sache tout à fait son origine même si assurément, c’est la même qui coule depuis l’aube de l’humanité.

Tu planteras les années. En résonance…

Night + Fog (11), Darren Almond, 2007 Tout commence ici, à Anvers quand tu oublies ta chemise blanche près du vieux cyprès chevelu que tu aperçois, déformé, à travers les carreaux de la salle de bain, là où les ombres fluctuent en de sombres gestes, biffures laminées depuis la nuit des temps. À l’arrière plan, une prairie comme un fleuve more...

Chania/ballade – extrait

Chania sous la neige, hiver 2017 Il est des prospectives, belles Dans le silence sur les toits Des esquisses teintées de miel Bourdonnant comme de vieux crétois De cela on se souvient – Coi Dessous le soleil qui nous toise Tant on ignore les pourquoi Comme neige qu’on apprivoise Lire la ballade